Les éléments de sécurité d'un véhicule à ne pas négliger

Accueil » Conseils et Services
Les éléments de sécurité d'un véhicule à ne pas négliger

Les différents éléments à prendre en compte pour sa sécurité en voiture

Qu’une personne se conduise elle-même ou qu’elle conduise des enfants, son compagnon ou sa compagne, sa famille ou des amis, il est primordial de s’intéresser aux éléments de sécurité qui se trouvent dans une voiture. Si elle n’est pas capable de connaître les différents axes de sécurité, alors, elle met en péril la santé de chacun des occupants du véhicule, y compris la sienne.

Parmi les éléments dont on va parler, il y en a certains qui sont obligatoires selon le Code de la Route français, actuellement en vigueur. Des équipements se doivent d’être présents dans tous les véhicules et pourront faire l’objet d’une amende s’ils ne sont pas présentés aux forces de l’ordre durant un contrôle de véhicule. 

Le premier élément est le gilet de sécurité. C’est un gilet, très léger, fluorescent, de couleur jaune vif qui se porte par-dessus tous les types de manteaux ou de vêtements. Son rôle est de permettre aux autres occupants de la route de se montrer visible pendant la nuit, de voir les déplacements effectués par une personne qui le porte et d’offrir des conditions de sécurité à tout le monde. Les bandes réfléchissantes grises présentes sur le gilet refléteront la position de l’individu qui le porte, aussi bien de jour, que de nuit. 

Le second élément est le triangle de signalisation. Quand le véhicule s’immobilise, il est obligatoire de placer un triangle rouge/orange de signalisation à une trentaine de mètres avant sa voiture. En cas de contrôle de la part des forces compétentes, il faut savoir que l’automobiliste du véhicule s’expose à une amende forfaitaire pouvant atteindre 375€, s’il est dans l’incapacité de présenter ces deux éléments. 

Le troisième objet à avoir est la roue de secours. En 2019, toutes les roues de secours ne sont pas obligatoires dans un véhicule. Néanmoins, on rappellera qu’un moyen de transport avec un mauvais état des pneumatiques pourra être immobilisé pendant une durée plus ou moins longue. Tout comme une voiture qui présente des pneus abîmés ou en mauvais état peut s’exposer à une amende élevée de 375€. Pour y remédier, il est possible d’utiliser la roue de secours si celle-ci est présente ou d’investir dans un kit anticrevaison pour changer le pneu, quelque temps plus tard.

Afin de limiter les accidents au retour de soirées, le gouvernement a imposé la présence d’un quatrième objet dans la voiture qu’est l’éthylotest. C’est un dispositif permettant de connaître précisément quel est le degré d’alcool présent dans le sang d’une personne. Si ce taux est trop élevé, elle ne devra pas prendre le volant. Certains véhicules sont équipés d’un système antidémarrage. Il permet de connaître précisément le degré d’alcoolémie de la personne qui se met au volant. Si ce taux est trop important, alors la voiture ne démarre pas. Il faut bien choisir son éthylotest afin qu’il réponde bien aux normes actuellement en vigueur. En cas de contrôle par les forces de l’ordre, le conducteur ne fera l’objet que d’un rappel à la loi, aucune sanction n’est actuellement prévue par le Code de la Route.

L’état du véhicule importe tout autant !

Après avoir étudié tous les objets de sécurité qu’il est nécessaire de posséder dans sa voiture, nous allons étudier deux aspects importants de ce moyen de transport : le pare-brise et l’éclairage de la voiture.

Tout conducteur doit s’assurer d’avoir des feux en parfait état de fonctionnement, aussi bien pour l’avant du véhicule que pour l’arrière. Si une ampoule est grillée, alors, il ne doit pas tarder à en effectuer le changement. Il est vivement recommandé d'avoir une boîte d'ampoules dans sa voiture. En cas de contrôle par les forces de l’ordre, l’amende peut monter jusqu’à 180€. Dans certains cas, très graves, qui peuvent mettre en danger la vie des autres usagers de la voie publique et de sa propre vie, les autorités sont en droit d'immobiliser le véhicule pour une durée plus ou moins longue.

La visibilité du conducteur est essentielle. C’est ce qui lui permettra de réaliser des prises d’informations déterminantes comme regarder s’il se fait dépasser, s’il peut dépasser un autre véhicule, lire les différents panneaux de signalisation… Toutes les vitres de la voiture, aussi bien à l’avant, qu’à l’arrière et des vitres latérales, devront permettre la transmission d’au moins 70% de la lumière. Les vitres teintées peuvent être autorisées sous certaines conditions, comme celle d’avoir un justificatif médical le demandant. Si votre pare-brise présente une fissure et/ou un impact plus ou moins important, vous serez amendable. Il est urgent dès qu’un tel dégât fait son apparition, d’appeler son assurance pour faire fonctionner « le bris de glace ». Les professionnels du pare-brise comme Carglass, viendront, soit pour réparer le pare-brise, soit pour le changer intégralement. Généralement, quand l’impact est plus gros qu’une pièce de 2€, le changement est immédiat, au même titre quand l’impact a lieu directement dans le champ de vision du conducteur. Il ne faut pas oublier que certains impacts peuvent se transformer en fissure et mettre l’automobiliste dans une situation de conduite inconfortable, et de ne plus être en parfaite sécurité. En cas de pare-brise défaillant, le conducteur peut s’exposer à une amende de 135€ et un retrait de 3 points sur son permis de conduire.

Que ce soit l’éclairage, le pare-brise ou l’équipement du véhicule, il est important d’être sérieux et de répondre aux exigences de sécurité inscrites dans le Code de la Route.

Rédigé par Jeremy Nassier le 14/06/2019

Dans la même catégorie