Systeme antipollution defaillant 207 : Comment y échapper ?

Accueil » Conseils et Services
Systeme antipollution defaillant 207 : Comment y échapper ?

Les automobiles en général sont très importantes pour le déplacement et tout autre besoin de l’homme. Malgré les multiples avantages qu’ils présentent, ils sont aussi responsables de certains effets néfastes sur le climat. Cela est dû au fait de leur émission de gaz à effet de serre dans la nature. Les sociétés de fabrication prennent néanmoins des mesures pour remédier un tant soit peu aux effets néfastes liés à l’utilisation des automobiles. Il existe aussi des lois qui imposent certaines règles à prendre en compte par ces sociétés dans la fabrication de leurs divers moyens de déplacement. Ces règles visent à mettre en sécurité les passagers d’un véhicule par exemple tout en préservant l’écologie.

Découvrez dans la suite de cet article les mesures à prendre pour se préserver d’un système antipollution défaillant.

Système antipollution défaillant 207 : qu’est-ce que c’est ?

Un système antipollution défaillant se traduit par de fortes probabilités de colmatage filtre à particules. Il est conçu et adapté aux automobiles dans le but de réduire les risques de pollution, d’émission de gaz dans la nature. Après quelque temps, ce système fait face à des cas de défaillance provenant de plusieurs sources. D’où le terme système antipollution défaillant. Les automobiles de type Peugeot de caractéristique 207 orange sont susceptibles de rencontrer ces genres de défaillances. Cela se traduit par la présence d’un système antipollution défaillant 207.

Dans ce mécanisme antipollution intervient l’électrovanne turbo 1,6 hdi qui joue un rôle important. C’est un élément capital pour un véhicule doté de système antipollution, car il est à la base de la performance du moteur. Dans le système de dépollution du moteur, la phase de combustion nécessite la présence de l’électrovanne turbo ou turbocompresseur.

Les causes d’apparition d’un système antipollution défaillant

Le voyant constituant le système antipollution défaillant est l’indicatif lumineux qui a pour tâche d’alerter l’arrivée d’une quelconque panne au conducteur. Il se peut qu’à un moment donner ce dernier s’allume et s’arrête de temps à autre. C’est peut-être parce que le système subit quelques désagréments ou pas. De même, le voyant peut se mettre en éveil de façon constante. Il s’agit d’une défaillance du système qui peut se traduire par la fuite de gaz ou pire des cas de l’arrêt du moteur.

Dans un autre cas, le voyant antipollution peut se mettre à clignoter constamment. Il s’agit là d’une défaillance au niveau de l’élément catalyseur qui s’échauffe fortement. Cela peut s’avérer dangereux pour le conducteur et le véhicule, car le moteur peut prendre feu.

Les moyens pratiques pour être à l’abri d’un système antipollution défaillant

La pollution issue d’un système antipollution défaillant provient de deux mécanismes qui ont lieu au niveau du moteur. Ce sont eux qui sont responsables du système de dépollution du moteur. Lors du mécanisme de combustion, 4 éléments essentiels interviennent à savoir :

  • Le capteur PMH : il permet d’indiquer le volume de carburant approprié au moteur.
  • Le capteur en charge de la pression de l’air : il indique la variation de l’air en visant l’équilibre entre l’air et le carburant.
  • Le capteur de température du liquide de refroidissement : cela détermine l’état de l’atmosphère au sein du moteur.
  • La sonde lambda se charge de la gestion de la combustion.

Faites régulièrement réviser votre voiture pour vous assurer du bon état de ses éléments. Cela vous épargne d’un système antipollution défaillant.        

Pendant le processus postcombustion, trois éléments majeurs interviennent. En premier lieu la sonde dotée d’oxygène et siégeant dans le moteur. Elle a pour objectif de facilité le mécanisme du catalyseur. En second lieu, le capteur moteur pour diesel ou sonde de pression qui assure le contrôle de la variation de la pression. Et pour finir, la vanne EGR destinée à maîtriser la fuite des gaz dans la pièce de combustion. Dans tous ces cas, il est urgent d’aller faire une visite technique pour votre automobile. Ces outils et matériaux interviennent dans le processus de dépollution des automobiles.

Le dysfonctionnement du système de dépollution s’explique donc par une interruption du fonctionnement de ses éléments. Il faut donc veiller au bon déroulement de ses deux mécanismes pour être à l’abri d’un système défaillant.

Les prix probables intervenant dans la résolution d’un système antipollution défaillant

Après un premier entretien, l’expert de la mécanique auto déterminera grâce à ses méthodes le véritable dommage, de même que la source de la panne favorisant la défaillance du système. Le coût global dans ce cas peut varier entre 50 et 300 euros et cela dépend bien évidemment de l’évolution des matériaux dans le secteur d’automobile.

Dans le cas où les outils ou certains éléments sont endommagés, leur rechange s’impose. Changer les files, le couloir de conduction ou le capteur par exemple vaut des dizaines voire des centaines de mille. Il peut survenir aussi le remplacement du calculateur qui peut coûter des milliers d’euros. 

Échapper à la défaillance d’un système antipollution est une chose à ne pas prendre à la légère. L’entretien de votre automobile ne doit pas manquer si vous ne voulez pas souffrir de cette défaillance surtout que votre santé en dépend de même que le bien-être de votre environnement. Vous pouvez aussi vous informer par rapport au système antipollution afin d’anticiper tout risque.

Rédigé par Christophe Gadbois le 08/08/2019

Dans la même catégorie